Warm Up

 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 07-BUGATTI_Type-35-Centenary-scaled.jpg.

 

La Bugatti 35 fête ses 100 ans !

 

Les 23, 24 et 25 août prochains, le centenaire de la légendaire Bugatti 35 sera célébré dans le cadre du festival organisé sur le circuit de Mornay, dans la Creuse.

 

Juillet 1924, Ettore Bugatti présente l’avant-gardiste Type 35 à Molsheim. Fidèle aux principes de son créateur, cette voiture destinée à circuler sur la route a, dans le même temps, été pensée pour être performante sur circuit.

C’est ainsi que les cinq premiers exemplaires de la Bugatti 35 prennent la route pour se rendre au Grand Prix de l’Automobile Club de France, organisé le 3 août 1924, sur un circuit de 23 kilomètres tracé dans les environs de Lyon.

 

 

Chef d’œuvre de design et d’engineering

La Bugatti 35 est, au même titre que l’Atlantique et la Royale, un élément fondateur de l’ADN de la marque. Basse et épurée, cette biplace arbore la fameuse calandre en fer à cheval rappelant la passion d’Ettore pour l’équitation.

Les amateurs identifient aussi le nouveau pur-sang de l’écurie Bugatti à sa poupe en forme de canot, et encore à ses jantes en alliage léger à huit branches. Ces dernières réduisent les masses non suspendues. Ettore Bugatti a mis un soin tout particulier à contenir la masse du Type 35 qui s’établit à seulement 750 kg.

Sous le long capot avant, se trouve un 8 cylindres en ligne qui sera d’abord atmosphérique puis, afin de gagner en performance, suralimenté par un compresseur. Sa puissance grimpera ainsi de 90 à 140 ch. Autre innovation notable, dans le Type 35 le moteur contribue à la rigidité du châssis.

Les solutions novatrices imaginées par le génial Ettore Bugatti ne tardèrent pas à porter leurs fruits. Le Type 35 remporta sa première victoire à la Targa Florio en mai 1925. En une petite décennie de carrière, ce sont plus de 2000 succès qui auront été engrangés, dont cinq d’affilée à la très disputée Targa Florio. Un palmarès inégalé faisant de la Bugatti 35 la voiture la plus titrée de l’histoire. Il faut dire qu’en vendant le Type 35 à ses clients plutôt que de la réserver à une équipe d’usine, Ettore avait inventé la formule du modèle « compétition-client », multipliant ainsi ses chances de victoire.

Cent ans plus tard

ce véritable mythe roulant n’a pas fini d’arpenter les circuits. Les bienheureux propriétaires des quelques rares exemplaires encore en circulation, sur les quelques 300 produits toutes versions confondues, sont bien conscients de son inestimable valeur, historique autant que financière.

La solution est venue d’un passionné argentin, Jorge Anadon, qui entreprit de produire de fidèles répliques, sous la marque Pur-Sang, afin de perpétuer le mythe à moindre coût. Ce qui nous vaut aujourd’hui le bonheur de voir la Bugatti 35 en action, un privilège à partager les 23, 24 et 25 août prochains dans le cadre du Mornay Festival. Pour leur sixième participation à l‘évènement creusois, la vingtaine d’exemplaires formant plateau de cette légende de la course automobile sera dignement fêté.

La Bugatti 35 compte plus de 2500 victoires à son actif

Les Bugatti s’affichent depuis 2019 au Mornay Festival